Notice de fonctionnement de l’U.B.L.O.

Notice de fonctionnement de l’U.B.L.O.

La lumière au bout du tunnel !

Comme vous le savez, la fondation de l’U.B.L.O. m’a pris du temps. J’ai dû réfléchir longtemps et manger beaucoup de papier pour y arriver. Je ne m’étais donc pas attelé à la notice de fonctionnement de l’UBLO tout de suite, car ça demandait encore beaucoup de réflexions et de papiers.

la suite de la bafouille ici
La chute de l’empereur !

La chute de l’empereur !

L’empereur se console avec son doudou !

Ha haha je le savais et je vous l’avais dit les copains, que sa majesté Auguste finirait par prendre sa carte de l’UBLO !!! Il aura juste fallu attendre un petit mois, et que l’empereur passe chez le doc des 4 pattes pour ses vaccins. Il n’en menait pas large quand il est venu me voir pour adhérer, moi j’vous l’dis !!! Allez, j’vous raconte tout :

la suite de la bafouille ici
Quarantaine

Quarantaine

Je vous mets un texte écrit la semaine dernière après 2 jours de quarantaine ! A posteriori, je me suis fait avoir dans les grandes largeurs, les 15 jours de quarantaines s’étant depuis transformé en contrat à durée indéterminée, en huis clos qui plus est. Âmes sensibles s’abstenir, sous peine d’être choquée par les pensées pas très orthodoxes d’une mère au bord de la crise de nerfs.

la suite de la bafouille ici
Torture de poils et mauvaise foi !

Torture de poils et mauvaise foi !

Paillette alias Pinocchio

Bon alors les copains, faut que je vous raconte. Aujourd’hui, le Nouky il est parti seul avec ma 2 pattes. Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais quand la semaine dernière je suis revenue de chez le tortureur de poils, le Nouky il s’est moqué de moi. Ben aujourd’hui, j’ai eu ma vengeance… C’était son tour d’aller chez le tortureur de poils et pis je le savais, et pis j’ai rien dit !

la suite de la bafouille ici
Instinct maternel

Instinct maternel

L’instinct maternel ? Vaste sujet me direz-vous, moultes fois traité, largement commenté. Que dire sur lui qui n’ai pas déjà été dit ? Le propos de ce texte n’est absolument pas de dire que je l’ai, qu’il fut merveilleux d’aimer ses enfants et de se sentir maman. Non ! Mais plutôt de m’en plaindre. Car après tout, personnellement, cet instinct maternel, parfois m’encombre.

La suite de la bafouille ici